Le défi poétique de Lili

Publié le

Les caresses des yeux de Auguste ANGELLIER

Les caresses des yeux sont les plus adorables ;
Elles apportent l'âme aux limites de l'être
Et livrent des secrets autrement ineffables,
Dans lesquels seul le fond du coeur peut apparaître.

Les baisers les plus purs sont grossiers auprès d'elles ;
Leur langage est plus fort que toutes les paroles ;
Rien n'exprime que lui les choses immortelles
Qui passent par instants dans nos êtres frivoles.

Lorsque l'âge a vieilli la bouche et le sourire
Dont le pli lentement s'est comblé de tristesses,
Elles gardent encor leur limpide tendresse ;

Faites pour consoler, enivrer et séduire,
Elles sont les douceurs, les ardeurs et les charmes !
Et quelle autre caresse a traversé des larmes ?


Remarque :
Pour les habitués de la Mansarde, ce poète a utilisé plusieurs fois le point-virgule ...
et j'ajoute ... mes excuses et bravo car je l'avoue c'était très difficle
le prochain sera plus facile, ce sera un des miens ! Lili



Ci dessus  :  Les yeux de Trinity par Trinity!

Les caresses des yeux sont les plus intenses
Elles apportent l'âme aux limites de l'indécence
Et livrent des secrets autrement cachés
Dans lesquels seul le fond du coeur peut pénétrer.

Les baisers les plus purs sont grossiers auprès d'elles
Leur langage est plus fort que toutes les ritournelles
Rien n'exprime que lui les choses, les cachotteries
Qui passent par instants dans nos êtres meurtris.

Lorsque l'âge a vieilli la bouche et le corps
Dont le pli lentement s'est combl de remords
Elles gardent encor leur limpide lueur

Faites pour consoler, enivrer et envoûter
Elles ont les douceurs, les ardeurs, et les chaleurs
Et quelle autre caresse a traversé des immensités?Trinity


Ci-dessus photo Jean-Yves

Les caresses des yeux sont les plus persuasives,
Elles apportent l'âme aux limites de l'émotion,
Et livrent des secrets autrement enfuis,
Dans lesquels seul le fond du coeur peut naître.


Les baisers les plus purs sont grossiers auprès d'elles,
Leur langage est plus fort que toutes les promesses,
Rien n'exprime que lui les choses inconditionnelles,
Qui passent par instants dans nos êtres fragiles.


Lorsque l'âge a vieilli la bouche et le coeur,
Dont le pli lentement s'est comblé de rides,
Elles gardent encor leur limpide éloquence.


Faites pour consoler, enivrer et captiver,
Elles ont les douceurs, les ardeurs et les joies,
Et quelle autre caresse a traversé des souffrances ?Jean-Yves

"Les caresses des yeux sont les plus soyeuses
Elles apportent l'âme aux limites de la trame nocturne
Et livrent des secrets autrement dits
Dans lesquels seul le fond du coeur peut s'écrire

Les baisers les plus purs sont grossiers auprès de tes yeux.
Leur langage est plus fort que toutes les autres paroles.
Rien n'exprime que lui les choses les plus folles
Qui passent par instant dans nos êtres si fragiles

Lorsque l'âge a vieilli la bouche et le sourire
Dont le pli lentement s'est comblé d'amertume
Elles gardent encore leur limpide rivière

Faites pour consoler, enivrer et séduire
Elles ont les douceurs, les ardeurs et les baisers Liza



Les caresses des yeux sont les plus douces
Elles apportent l'âme aux limites de la plénitude
Et livrent des secrets autrement plus sincères
Dans lesquels seul le fond du coeur peut se reconnaître

Les baisers les plus purs sont grossiers auprès du regard
Leur langage est plus fort que toutes les roucoulades
Rien n'exprime que lui les choses du coeur
Qui passent par instants dans nos êtres hagards

Lorsque l'âge a vieilli la bouche et le front
Dont le pli lentement s'est comblé de tristesse
Elles gardent encore leur limpide sagesse

Faites pour consoler, enivrer et aimer
Elles ont les douceurs, les ardeurs et les baisers
Et quelle autre caresse a traversé des siècles tourmentés?
Cat

Publié dans le coin des poètes

Commenter cet article

martine 16/11/2009 14:45



Une fois écrit, ça a l'air si simple...
Que de talents dans cette mansarde !



16/11/2009 14:49


Une fois écrit seulement...


Jean-Yves 11/11/2009 08:25


Désolé d'avoir raté le moment du défi. Un gros coup de fatigue hier, pas réussi à me lever. En effet ce dernier était très difficile ! Mes neurones en ont pris un coup ! Encore une fois chacun se
dévoile un peu. Un bon exercie malgré la difficulté.
Jean-Yves


12/11/2009 09:45


Je te comprends, moi aussi j'accuse un coup de fatigue, je redoute les mois froids qui arrivent, à défaut de neurones ce sont mes poumons qui en prennent un coup!


J-P Silvestre 10/11/2009 15:43


Même si je ne participe pas, j'apprécie. Bravo...


12/11/2009 09:44


Merci Jean-Pierre!


martine 10/11/2009 15:13


Je vais me concentrer sur les haïkus !


12/11/2009 09:43


Oui concentre-toi!!!


litteratus 10/11/2009 15:09


Quel travail les amis ! je reconnais bien volontiers que j'en étais incapable !!! pauvre de moi !


12/11/2009 09:43


Mon oeil!!!