Fragments d'écriture (2) Litteratus

Publié le

Litteratus l'alchimiste des mots...

"Tu voulais, amie Mansardienne, que je te parlasse à l'imparfait du subjonctif ou de manière plus exacte que j'écrivasse quelque chose sur ce mode de conjugaison parfaitement inusité de nos jours. 
Il m'aurait fallu plus de deux jours pour que je recherchasse dans les profondeurs des ans et des encyclopédies les tournures correspondant parfaitement au temps requis.
Hélàs, trois fois hélàs, j'aimerais que les modestes phrases extraites d'auteurs plus doués que moi compensassent l'absence d'inspiration manifeste qui ronge mon être.
Il serait parfaitement inutile d'attendre que le génie soufflât quelque chose sous mes doigts et qu'en cette circonstance, il nous soit enfin donné l'occasion de nous lire des belles citations:

-"la haine de l'imparfait du subjonctif ne peut exister que dans le crâne des imbéciles" (Léon Bloy) : merci pour moi !
- "Que serait la vie sans l'imparfait du subjonctif"(Vialatte) : la vie est belle, merci
- "je pleure mes pêchés : ceux que j'ai commis et ceux que j'eusse aimé commettre" (Malraux)

Vive l'imparfait du subjonctif !" Litteratus

Tableau de Sir Edward Burn Jones

Commenter cet article

Jean-Claude VINCENT 24/11/2009 18:35


Allons diable, vous toutes et tous qui me lisez, que de querelles sans doute futiles - c'est mon avis et je ne voudrais d'aucune manière, par ces mots, froisser l'un(e) ou l'autre - pour cet emploi
d'un temps de conjugaison si malaisé à utiliser, et que j'évite d'utiliser dans mes textes... !  

J'aime écrire, vous le savez, correctement, modestement, en plus du dessin (ma passion).  C'est pourquoi, chère Mansardienne, je compte et cela me réjouit, parmi vos amis de par la planète
internet ( et au-delà de cela, il y a aussi certaines affinités artistiques dans d'autres domaines de l'Art, que nous partageons).

Ne vous fâchez pas pour si peu, mais plutôt, pratiquez modestement la langue française, comme vous le pouvez, et qu'elle soit - avant tout - un outil de communication et non de discorde.  

Le Monde n'est-il pas assez compliqué par ce que l'Homme en a fait ?  Admirons ce qui est beau en lui, vivons la Nature, la Vie, avec ce qu'elles comporte de souffrances et de douleurs, mais
vivons, essayons d'être heureux, chacun, en équilibre avec les autres... 


25/11/2009 09:41


Ce temps de l'imparfait du sujonctif, désuet certes, fait malgré tout partie du patrimoine de notre belle langue et ce texte était réalisé dans un sens
ludique. Le reprendre dans son entier et en gras est pour moi une manière brutale d'agir qui n'a pas sa place ici . On est pas là pour s'em... et se tirer dans les
pattes vous avez entièrement raison !!! 


christiana 24/11/2009 14:00


Très limite dans le ton et la forme ce commentaire...
Vraiment?
C'est juste que l'emploi du subjonctif à mauvais escient m'a heurtée.
Il eût mieux vallu employer le présent de l'indicatif qu'un subjonctif approximatif, n'y voyez rien de plus...


24/11/2009 14:03



Concernant le fond je n'avais rien de spécial à redire. Je parlais juste de la manière brutale de présenter votre désaccord...



Jean-Yves 24/11/2009 12:30


Pas de soucis, je l'avais compris comme ça.
J'essaie juste de te mettre justement dans l'entrain... Parfois faut pas insister et faut se laisser aller à se reposer. On ne t'en voudra pas si tu fais une pause la Mansarde attendra bien
quelques jours. On est pas des machines. Souviens-toi, de ma pause total, de 15 jours en juin...
Jean-Yves


24/11/2009 13:11


Merci de ta compréhension...


Jean-Yves 24/11/2009 11:51


Faut pas hésiter à demander les services de l'archéologue du net Géo trouvtout

Edward Coley Burne-Jones - The Baleful Head

Jean-Yves


24/11/2009 11:58


Merci Jean-Yves, je suis fatiguée aujourdhui et le serai dans les jours qui viennent, j'ai du mal à "donner" pour La mansarde, à me concentrer... 


La mansardienne 24/11/2009 11:13


Voilà un texte qui ne laisse pas indifférent!!!
Pour le tableau j'ai oublié le titre mais j'imagine qu'il concerne les légendes arthuriennes.
Merci à toi pour ce défi relevé à mon sens avec talent!